819 563-1571 poste 107

79, rue Wellington Nord, bureau 302

Top
Pôle d’entrepreneuriat collectif de l’Estrie  / Actualités  / Économie sociale et municipalités : alliées pour le développement des collectivités
5 Mai

Économie sociale et municipalités : alliées pour le développement des collectivités

Le 29 avril dernier, plus de 250 acteurs du monde municipal et de l’économie sociale étaient réunis à Longueuil pour un forum sous le thème « Partenaires pour le développement de nos collectivités ». L’objectif de la journée : renforcer les relations entre l’économie sociale et le monde municipal et favoriser une meilleure compréhension des possibilités réelles de partenariats. Voici notre résumé de cet événement.

Les enjeux des municipalités et les contributions de l’économie sociale

Après plusieurs années à travailler pour attirer des entreprises et créer de l’emploi dans les municipalités, le prochain défi sera d’attirer et de garder la main d’œuvre locale. Mondialisation, vieillissement de la population, exode rural, voici quelques-uns des enjeux soulevés par les maires des municipalités présentes au forum. Pour y répondre, les villes doivent créer des milieux de vie attractifs. Tout un défi, surtout quand les ressources pour se faire sont limitées…

« La ville, ce n’est pas juste de l’asphalte! On ne parle pas seulement d’eau, d’aqueduc et de déneigement », ont lancé les maires lors d’une table ronde. Les villes veulent être des milieux de vie dynamiques. Le palier municipal est un lieu de rencontre pour assumer un leadership sur le développement de la collectivité.

« L’économie sociale permet à une municipalité ou à une ville de devenir une communauté », explique Éric Forest, maire de Rimouski et président de l’Union des municipalités du Québec.  Il ajoute  que les citoyens doivent être partenaires du développement, et que cela peut se faire par leur implication au sein des entreprises d’économie sociale.

« L’essor des régions passent en grande partie par l’économie sociale », nous dit Richard Lehoux, président de la Fédération québécoises des municipalités. « Sans qu’on s’en rende compte, cela fait partie de nous. Les citoyens s’impliquent pour améliorer leur milieu ».

« On a tendance à penser que l’économie sociale est une économie de pauvre, à la remorque du gouvernement. Il faut se détromper! » souligne Michel Anger, maire de Shawinigan, « C’est une économie PAR le milieu, POUR le milieu. En ce sens, l’économie sociale est un outil fondamental pour les communautés ».

Pour illustrer leurs dires, les élus ont présenté divers initiatives d’économie sociale de leur territoire, notamment la reprise de la laiterie de l’Outaouais, un projet de clinique régionale de services de santé et une coopérative dans le secteur récréotouristique.

Une sensibilisation à poursuivre

Les maires conviennent qu’il faut que les élus municipaux comprennent concrètement l’économie sociale. Ils ajoutent qu’il n’est pas évident de comprendre tous les critères pour être de l’économie sociale et qu’on n’a pas souvent l’information pour mesurer ce que rapporte l’économie sociale.

« Quand on propose un nouveau modèle, il faut l’expliquer et dire ce que ça donne », explique Maxime Pedneaud-Jobin, maire de Gatineau.

Les élus ont invité les acteurs de l’économie sociale à aller présenter à leur municipalité des projets très concrets et à bien expliquer leur plus value pour aider leurs élus à comprendre. « L’économie sociale, c’est du développement économique. C’est juste un canal différent. Ce sont des entreprises pour nous et selon nos enjeux » a déclaré le maire de Gatineau.

Les pistes d’action ressorties

L’objectif de la journée était entre autre de mieux comprendre les possibilités réelles de partenariat entre municipalités et acteurs de l’économie sociale. En ce sens, voici les quelques pistes qui se sont dégagées:

  • Développer une meilleure compréhension de l’économie sociale et mieux communiquer les avantages de faire affaire avec ces entreprises.
  • Clarifier les règles du jeu pour favoriser l’achat municipal auprès des entreprises d’économie sociale.
  • Introduire des clauses sociales dans les appels d’offres.
  • Créer un comité de travail économie sociale-municipalités pour mieux coordonner nos actions pour le développement de l’économie sociale.

Bref, ce forum a été une belle occasion de souligner le rôle crucial de l’économie sociale dans le développement des communautés et de faire ressortir que bien souvent, les objectifs des municipalités et de l’économie sociale sont les mêmes.

Vous voulez en savoir plus sur ce forum, lire le communiqué de presse du Chantier de l’économie sociale et l’article publié dans Le Devoir.

Le sujet des relations entre municipalités et économie sociale vous intéresse? Suivez nous sur Facebook, sur Twitter ou sur ce blogue, dans la section « ÉS et municipalités ».

No Comments

Post a Comment