Article publié par Cynthia Collette le 19 avril 2017

Développer nos communautés autrement

Plus de 100 personnes se sont réunies le 29 mars dernier, au Théâtre Granada de Sherbrooke, pour échanger avec Jean Martin Aussant sur le rôle important de l’économie sociale dans le développement économique de la région.

« Les crises environnementale, sociale et économique dans lesquelles nous sommes plongés depuis de nombreuses années nous obligent à réinventer notre manière de faire du développement. L’entrepreneuriat collectif a un rôle important à jouer : il est un vecteur de démocratisation de l’économie et de redistribution de la richesse », a affirmé Jean-Martin Aussant.

Pour la présidente de la CDEC de Sherbrooke, Nicole St-Martin, « il est essentiel que le mouvement de l’économie sociale soit de plus en plus visible et rassembleur. Ce midi-conférence visait à amorcer une discussion avec les décideurs, les acteurs de changement et les citoyens sur les manières dont nous pouvons travailler ensemble et établir des partenariats structurants pour dynamiser économiquement et socialement nos milieux. »

Organisé conjointement par les Réseau des entreprises d’économie sociale de l’Estrie (REES-Estrie) et la Corporation de développement économique communautaire (CDEC) de Sherbrooke, cet événement s’inscrit dans la tournée des régions du Québec qu’a entreprise le nouveau directeur général du Chantier de l’économie sociale, Jean-Martin Aussant. Cette tournée bénéficie de l’appui financier du Réseau d’investissement social du Québec (RISQ), de la Caisse d’économie solidaire Desjardins et de la Fiducie du Chantier de l’économie sociale.

Des entreprises inspirantes
En après-midi, quatre entreprises d’économie sociale sherbrookoises ont ouvert leurs portes à une vingtaine de visiteurs, dont Jean-Martin Aussant et plusieurs représentants d’organisations publiques sherbrookoises. Défi Polyteck, Au PONT de Bois – Ébénisterie, Récupex et Sporobole ont pu ainsi présenter leurs installations et discuter de l’impact de leurs activités sur le milieu sherbrookois.

« Ces visites permettent de défaire des mythes qui collent parfois aux entreprises d’économie sociale. Elles démontrent leur professionnalisme et la qualité de leurs produits et services, et illustrent de manière concrète leur apport durable à l’insertion en emploi, à la protection de l’environnement et au développement culturel de notre région, » a souligné la présidente du REES-Estrie, Maïa Poulin.

Cette activité était organisée dans le cadre du projet L’économie sociale, j’achète!, lancé le 5 octobre dernier, qui vise à créer plus de relations d’affaires entre les entreprises d’économie sociale et les grands acteurs publics et privés de la région. Initiative conjointe du REES-Estrie et de la CDEC de Sherbrooke, ce projet bénéficie de l’appui financier du MESI et des Caisses Desjardins de Sherbrooke.

Détails sur www.economiesocialeestrie.ca/jachete.

Consultez l’article de La Tribune.

Nous vous suggérons aussi