Article publié par Maude M. Sévigny le 16 novembre 2019

Une vitrine provinciale pour le mouvement L’économie sociale, j’achète!

Le Pôle d’entrepreneuriat collectif de l’Estrie, le Conseil d’économie sociale de l’île de Montréal – CESIM, le Pôle de l’économie sociale de l’agglomération de Longueuil, le Pôle des entreprises d’économie sociale de la Capitale-Nationale et la Table régionale d’économie sociale de Chaudière-Appalaches (TRÉSCA) ont uni leurs forces pour lancer le microsite provincial L’économie sociale, j’achète!, qui met de l’avant ce mouvement rassemblant plus de 100 entreprises collectives impliquées à titre de fournisseurs ainsi que plus de 100 acheteurs engagés.

Convaincus du potentiel de marché que représentent les acheteurs institutionnels et privés, les Pôles d’économie sociale, en collaboration avec des partenaires territoriaux, développent des relations d’affaires entre les entreprises d’économie sociale et de futurs clients organisationnels. Les Pôles de Montréal, de Longueuil, de l’Estrie, de la Capitale-Nationale et de Chaudière-Appalaches ont initié des démarches porteuses dans leur région respective.

En 2013, le Conseil de l’économie sociale de l’Île de Montréal (CESIM) a mis en place un programme par cohorte dont l’objectif est de fournir des outils de formation et de promotion aux entreprises d’économie sociale, ainsi que plusieurs occasions de maillage propices à l’établissement de relations d’affaires avec les marchés publics et privés. Jusqu’à présent, près de 80 entreprises d’économie sociale y ont participé et 90 % d’entre elles affirment que l’initiative leur a permis de décrocher des contrats auparavant inaccessibles. Pour les 22 acheteurs institutionnels et privés participants, l’initiative a permis de signifier leur intérêt par la signature d’une déclaration d’engagement, d’avoir un contact plus direct avec les entreprises d’économie sociale, de diversifier leurs fournisseurs et de faciliter l’intégration de celles-ci dans leurs processus d’approvisionnement.

Le Pôle d’économie sociale de l’agglomération de Longueuil a également, dès 2013, identifié la commercialisation après des marchés publics et privés comme un projet de développement prioritaire. Il a connu un succès notamment auprès des villes de Longueuil, Boucherville, Saint-Lambert et Saint-Bruno-de-Montarville. Cette riche relation a finalement mené en 2019 à ce que deux villes de l’agglomération de Longueuil, soit la Ville de Longueuil et la Ville de Saint-Bruno-de-Montarville, adoptent des clauses préférentielles à l’économie sociale dans leur politique d’approvisionnement.

Du côté de l’Estrie, le Pôle d’entrepreneuriat collectif a lancé l’initiative de «L’économie sociale, j’achète!» en octobre 2016 à Sherbrooke, en collaboration avec la Corporation de développement de l’entrepreneuriat collectif (CDEC) de Sherbrooke. Cette initiative de promotion des biens et services issu des entreprises collectives et de développement des relations d’affaires se déploie actuellement sur l’ensemble du territoire a permis à une presque trentaine d’entreprises collectives et des grandes organisations publiques et privées d’expérimenter diverses stratégies pour accroître leurs partenariats d’affaires. Depuis ses débuts, le mouvement estrien, lancé dans trois MRC de la région, a rassemblé, en date du 5 décembre 2019, 28 entreprises d’économie sociale offrant près d’une centaine de produits et services dans la région, ainsi que 27 partenaires engagés auprès d’elles, et ces nombres continuent de grandir.

Dans cette vague de croissance du mouvement «L’économie sociale, j’achète!», les régions de la Capitale-Nationale et de la Chaudière-Appalaches ont dernièrement mutualisé une ressource pour créer une agence de commercialisation représentant des entreprises d’économie sociale auprès d’acheteurs privés et institutionnels. Le 28 mai 2019, un lancement a eu lieu pour annoncer le début des activités de l’agence, ainsi que l’engagement de 32 acheteurs à considérer les entreprises d’économie sociale pour leurs prochains achats.

En bref, l’engouement croissant pour une meilleure responsabilité sociétale des organisations se manifestent par la signature d’une déclaration d’engagement «L’économie sociale, j’achète!» par 101 acheteurs institutionnels et privés. On peut compter parmi eux les villes de Montréal, Sherbrooke, Magog, Lévis, Baie-Saint-Paul, le Mouvement Desjardins, l’Aéroport de Montréal, la Société des alcools du Québec (SAQ), Investissement Québec, le Centre hospitalier universitaire de l’Université de Montréal (CHUM), Énergir, la Commission scolaire Marie-Victorin, le Réseau de transport de Longueuil, l’Université de Sherbrooke, le Cégep de Sherbrooke et bien plus encore.

Pour en savoir plus sur le mouvement «L’économie sociale, j’achète!», visitez economiesocialejachete.ca.

Le lancement du microsite s’est déroulé lors du Rendez-vous de l’économie sociale de l’Estrie, le 15 novembre 2019. De gauche à droite : Maude M. Sévigny, chargée de projet et de communication du Pôle d’entrepreneuriat collectif de l’Estrie, Josée Belleau, Chargée de projet, CESIM; Alice Duval Fleury, Conseillère en développement des affaires au Pôle des entreprises d’économie sociale de la Capitale-Nationale, Diana Guerra, agente de développement et Cynthia Collette, directrice générale, toutes deux du Pôle d’entrepreneuriat collectif de l’Estrie

Nous vous suggérons aussi