819 563-1571 poste 107

79, rue Wellington Nord, bureau 302

Top
Pôle d’entrepreneuriat collectif de l’Estrie  / Conseils  / La perle rare, elle existe? par Isabelle Ducharme
27 Juin

La perle rare, elle existe? par Isabelle Ducharme

A une époque où on évolue dans des réseaux réels, des réseaux virtuels, des réseaux personnels, des réseaux professionnels,  qu’on est sollicité de toutes parts,  j’ai envie de vous demander : comment se porte votre entourage? Vous sentez-vous épaulé au travail? Avez-vous l’impression d’être entouré de gens compétents qui font bien leur boulot? Oui? Tant mieux!  Non? Et bien peut-être serait-il temps de penser à bonifier votre entourage professionnel et vous  questionner sur vos stratégies de recrutement.

Quelques principes de base pour recruter et bien s’entourer au travail.

1.    Gnothi Seauthon

Ah bon, votre grec ancien est un peu rouillé? Le mien aussi…Gnothi Seauthon, ça veut dire ‘’Connais-toi toi-même’’.  Socrate (-470, -399), le philosophe grec, en a fait sa devise il y a près de 2500 ans.  En quoi ça s’applique dans nos entreprises en économie sociale? Et bien, avant de recruter, sachez d’abord quelles sont les forces en présence, d’abord dans l’équipe de gestion. Prenez le temps de dresser un portrait rapide de vos intérêts et aptitudes en répondant à ces quelques questions :

o    Je suis bon dans quoi?
o    Je suis moins bon dans quoi?
o    Par quoi est-ce que j’aime débuter mes journées (Indice : sûrement une activité que vous aimez)
o    Qu’est-ce que j’ai tendance à repousser (Indice : sûrement une activité que vous aimez moins)

Quand vous connaissez mieux vos forces et intérêts personnels, assurez-vous que les gens dans vos équipes de travail possèdent des forces complémentaires. On a parfois tendance, sans s’en rendre compte, à embaucher des gens qui nous ressemblent…et après, on se demande pourquoi il y a des accrochages et qu’on n’est pas terriblement efficace. Si on a tous une approche semblable des situations, il va y avoir des zones de vulnérabilités importantes dans l’entreprise.

2.    Sachez ce que vous voulez trouver

Vous me dites :’’je dois recruter une réceptionniste : c’est simple, non?’’  Euh non, ce n’est pas si simple! Est-ce qu’elle devra aussi faire de la tenue de livres? Vous aider à remplir des demandes de subventions? Rédiger des procès-verbaux? Remplacer une des intervenantes lors de ses vacances? Dans notre petite entreprise, on est souvent multi-tâches; mais encore faut-il savoir quelles sont ces tâches!

Commencez par mettre par écrit ce que vous souhaitez que cette personne effectue comme tâches. Allez-y en détails, vous pourrez par la suite faire des regroupements d’activités au besoin. Vous créerez ainsi une description de tâches pour la personne à embaucher et vous aurez une idée plus claire de ce que vous cherchez.

3.    Déterrez les trésors qui se cachent dans votre jardin

Il y’a parfois des talents cachés qui ne demandent qu’à être découverts dans nos milieux de travail. Et se voir confier de nouvelles responsabilités pour un employé est un facteur de fidélisation majeur! On a rarement le goût de quitter une entreprise au sein de laquelle on sent qu’on se développe, qu’on me fait confiance, que j’obtiens une promotion. Au lien d’embaucher un nouveau coordonnateur de l’externe, est-ce que vous pourriez scinder le poste en deux, le confier à deux employés de l’interne et embaucher quelqu’un pour les aider plutôt?  Parfois, la perle rare est sous notre nez…

4.    Soyez bruyant et créatif dans vos modes de recrutement

…et parfois, elle ne l’est pas! Quand vient le temps de recruter à l’externe, soyez bruyant! Ma règle personnelle : tout le monde a qui je parle dans une semaine DOIT savoir que je suis en recrutement pour un poste. Et quand je dis tout le monde, je veux dire tout le monde. Les employés de l’organisation (si c’est approprié qu’ils le sachent), les membres de mon c.a., mes clients et utilisateurs (une affichette dans la porte de mon point de service, une mention sur mon site web et ma page Facebook), mes bailleurs de fonds, mon réseau personnel, celui de mon chum, de ma blonde, de ma belle-mère et j’en passe! Pourquoi pas afficher mon offre d’emploi sur le babillard de la pharmacie tout près? J’ai dernièrement fait une tournée pour afficher une offre d’emploi…dans les magasins de motos et VTT d’un secteur!  Et on a trouvé notre mécanicien grâce à ces affichettes! 

Ce qui m’amène à l’aspect  ‘’créatif’’ en recrutement. Tant dans la rédaction de votre offre d’emploi, dans les endroits où vous afficherez cette offre, des questions que vous poserez en entrevue, cherchez à vous démarquer en étant accrocheur. ‘’Quel est votre pire défaut?’’, on l’a assez entendu comme question en entrevue! Et comme le candidat s’y attend, il vous donnera une réponse toute faite qui ne vous permettra pas vraiment de le connaître et ainsi, de savoir si c’est le bon candidat pour combler le poste. 
 
Mon top 3 de questions préférées à poser en entrevue :
– Avec quels types de personnalités préférez-vous ne pas travailler? Et pourquoi? 
– Parlez-moi de la dernière fois où quelque chose s’est mal passé au travail et que vous en étiez responsable.
– Si vous étiez un chapeau, vous seriez lequel?

Et vous, quels sont vos meilleures stratégies lorsque vient le moment de recruter un candidat?

 

No Comments

Post a Comment