819 563-1571 poste 107

79, rue Wellington Nord, bureau 302

Top
Pôle d’entrepreneuriat collectif de l’Estrie  / Actualités  / Tenir une coopérative de télécommunication, c’est de l’économie sociale!
20 Mai

Tenir une coopérative de télécommunication, c’est de l’économie sociale!

Coopérer pour pouvoir communiquer. Pas mal comme concept, non? Pourtant, il fallait quelqu’un pour y penser et une population pour se mobiliser! C’est ce qui a eu lieu dans la communauté de Valcourt, siège de la coopérative de télécommunication CoopTel. Vous êtes surpris de voir cette coop se retrouver dans nos portraits d’entreprises d’économie sociale? Pas étonnant : elle est unique en son genre. Unique, collective et novatrice!

Des allures de pionnière! 

Depuis de très nombreuses années, le domaine des télécommunications canadien est largement dominé par de grands groupes privés. En 1944, l’idée de créer une coopérative offrant des services de téléphonie relevait donc de la pure innovation. C’est pourtant là qu’a vu le jour CoopTel. Cette initiative est partie d’un groupe de résidents de Valcourt qui avaient de la difficulté à obtenir un service de téléphonie convenable. Ensemble, ils ont fait bouger les choses.

La mission de la coopérative : offrir des produits et des services de télécommunications diversifiés et fiables qui évoluent au rythme des besoins des clients et de la communauté. CoopTel tient à adopter des prix concurrentiels grâce à l’apport de technologies évolutives et de partenaires compétents et engagés. L’entreprise offre des forfaits à la fois pour les résidents et pour les compagnies.

Au fil des ans, elle a su adapter ses services afin de suivre les tendances et l’évolution du marché. En 1990, la coopérative a pris le virage Internet, un service dont le chiffre d’affaires surpasse à ce jour celui du téléphone. Ayant longtemps été la seule coopérative de télécommunication au Québec, CoopTel aura aussi été la première compagnie de la province à implanter la fibre optique en milieu rural. 

Pourquoi adhérer à un tel service?

Comme nous l’avons vu avec la Coop de l’Université de Sherbrooke, l’objectif d’une coopérative n’est pas de maximiser les profits, mais bien de voir à la bonne satisfaction des membres. Être membre d’une telle organisation procure de nombreux avantages économiques aux adhérents (les sociétaires), car ils sont propriétaires de l’organisation.

Chaque membre a un droit de vote. Qui plus est, les sociétaires retirent leurs bénéfices sous la forme de ristournes annuelles et ils peuvent tous faire valoir leur opinion lors d’assemblées générales annuelles. Ils peuvent aussi occuper des postes sur le conseil d’administration de la coopérative. En somme, les membres d’une coopérative détiennent un certain contrôle sur l’organisation. 

Et la collectivité?

Pour la communauté, la présence de coopératives comporte aussi son lot de bons côtés. En général, cela occasionne un meilleur accès à des produits et des services de qualité. La croissance économique et sociale est avantagée et de nombreux emplois peuvent être créés. Qui plus est, c’est souvent une façon pour les citoyens de faire bouger les choses, de changer ce qui ne fonctionne pas.

Qu’est-ce qui en fait une entreprise d’économie sociale? 

Vous aurez compris, à la lecture des précédents paragraphes, que CoopTel appartient à la population, aux utilisateurs des services de télécommunication. Ensemble, ils prennent les décisions et réinvestissent les profits – lorsque la coopérative en génère – dans l’entreprise en elle-même ou les redistribuent équitablement aux membres sous forme de ristournes.

C’est une coopérative qui est née de l’initiative de la communauté, qui est gérée par un conseil d’administration issu de la communauté, pour répondre aux besoins de la communauté!

Un concept intéressant et bien de chez nous ! 😉 

 

Cliquez ICI pour consulter le site Web de CoopTel.

Vous n’avez pas lu nos précédents portraits? Cliquez ICI pour y avoir accès!

 

 

No Comments

Post a Comment