819 563-1571 poste 107

79, rue Wellington Nord, bureau 302

Top
Pôle d’entrepreneuriat collectif de l’Estrie  / Conseils  / Quel média choisir ? par Frédéric Parissier
27 Juin

Quel média choisir ? par Frédéric Parissier

Vous hésitez ? Faut-il renouveler ou créer votre site internet? Faut-il être dans le journal  « la Tribune »? Un affichage sur les bus de la STS serait-il efficace? Un « facebook » est-il incontournable?

Ici nous essayerons de répondre à deux questions clefs :

  • Quels médias choisir?
  • Quelle forme devrait prendre notre message?

Des questions pas évidentes. Pour y répondre quelques éléments de réponse ci-dessous.

En premier que regarde, que lit, qu’écoute la cible que vous visez? Dans cette question la difficulté est de penser comme notre cible, ce qui n’est pas si évident.

Par exemple, une menuiserie école est dirigée et encadrée par des personnes entre 30 et 50 ans (des menuisiers d’expérience) mais s’adresse à des jeunes entre 18 et 25 ans. Les enseignants ne regardent pas nécessairement les mêmes émissions TV que les jeunes adultes, idem pour les médias sociaux. Une solution simple consiste à questionner clairement (un sondage par exemple) votre cible sur la manière dont les clients s’informent par rapport à votre métier. En effet, pas de recette universelle, on ne choisit pas un bar pour une soirée et une formation de la même manière!  La réponse à votre question sur ce que lit, écoute, regarde votre cible vous permet de sélectionner les médias à utiliser.

Le tableau ci-dessous vous aidera à affiner votre choix    

Média

Cible

« standard »

Avantages

Inconvénients

TV locale Public local mais plutôt déjà installée dans la vie Couvre bien un territoire; cumul un bon impact avec le son, images, et mots; assez prestigieux (donne l’impression de sérieux). Nécessité de répétition minimum 30 passages; noyé dans les publicités; messages parfois simpliste; parfois production dispendieuse; un média un peu en recul avec les TV spécialisés (car on regarde moinsla TVlocale).
Journal local Public local plutôt au-delà des 30 ans Coût abordable pour des insertions de petites tailles; contenu possible; souvent lectorat multiple (exemple chez Tim Horton); permet de joindre une offre de type coupons (qui favorise le passage à l’action). Nombre des annonces important; reproduction des images parfois médiocre; durée courte; visibilité incertaine.
Radio local Selon les canaux choisis (exemple rock détente est plutôt 40-60 ans ) Un ciblage est possible en sélectionnant les stations et les émissions; la répétition des messages permet des mémorisations intéressantes; le coût est assez accessible; les temps d’écoute par cible sont encore excellents; une réactivité rapide. L’obligation de choisir des messages assez simples; une importance de la créativité du message (il faut se démarquer des multiples messages de publicité); une obligation de répétition pour avoir une chance d’être entendu; pour des cibles larges (= population totale) il faut travailler avec plusieurs radios
Site internet et réseaux sociaux Public aujourd’hui de 7 à 77 ans Le consommateur est acteur donc il choisit et peut s’informer longuement si besoin; interactif si vous avez un système de type web 2.0; lien important entre communication et vente. Nécessité de s’impliquer un minimum pour comprendre la logique du web; mise à jour régulière; concurrence importante pour apparaître dans les moteurs de recherche; besoin de créer une animation importante.
Courriel Public aujourd’hui large 7 à 77 ans mais plus efficace sur la tranche 15- 45 ans Pas très dispendieux, permet un ton direct, fonctionne bien avec les clients habitués de l’organisation (= les fidèles), réaction assez rapide moins de 10 jours pour avoir l’essentiel des retours. Rendement en prospection faible (moins de 1% parfois), nécessite des fichiers importants, implique une démarche de prix attractifs,
Revue spécialisée Variable selon les métiers Permet une action assez ciblée, permet de faire passer des messages assez complexes et professionnels. Souvent dispendieux quand on regarde le lectorat que l’on cible le coût par cible atteinte est parfois un peu fou.
Affichage Tout public selon le ciblage de votre emplacement Emplacement à choisir et sélectionner; un média de l’image avant tout; souvent bien mémorisé, et vu à de nombreuses reprises. Considéré souvent comme bas de gamme; les limites de l’image; la législation sur les affichages souvent contraignantes.
Commandite Parfois hyper ciblé selon le projet choisit Permet de donner une bonne image en associant votre image à celui d’une organisation; bonne visibilité si l’évènement  implique beaucoup de monde. Parfois le nombre des commanditaires devient risible plus de 30, et les logos sont noyés en bas d’une affiche; le lien entre la commandite et le commanditaire est parfois oublié (exemple un fabricant chauffage et des compétitions de ski de fond?!).

 

Pour aller plus loin une lecture intéressante. Le livre « communication marketing » aux éditions Chenelière Mc Graw Hill ISBN 2765102813 (dont le tableau précédent est inspiré, vous y trouverez toutes les explications sur la communication).

Une seconde question qui peut se poser à vous, comment choisir la forme de notre message (clip TV humoristique, technique,…)? La question de la créativité va alors se poser et surtout du professionnel avec  lequel vous aller travailler = choisir la bonne agence de publicité ou du moins, le bon concepteur pour travailler avec vous. Cette question est souvent compliquée, mais on peut, au moins, avoir un axe de réflexion.

Votre concepteur de publicité doit d’abord vous écouter, vous comprendre, comprendre le message que vous voulez transmettre, ensuite seulement vous proposer des réponses et non le contraire. Il est important de travailler avec des professionnels de la communication. Ils créent des sites tous les jours, écrivent des publicités pour les journaux tous les jours, ils ont une habitude que vous n’avez pas. Utilisez leur expertise! (Sachez garder la tête froide pour évaluer avec eux la solution qu’il convient de retenir!).

No Comments

Post a Comment